Vous êtes ici : Accueil FRPublicationsLargotec'Infos

  • Recherche,

Largotec'Infos n°5 - Novembre 2008

Les impensés de la gouvernance

Le Largotec et le Forum de Delphes co-organisent un colloque Les impensés de la gouvernance. La pertinence politique de la participation de la société civile au Nord et au Sud ». Il se tiendra à Paris 12, au sein de la Faculté d'AEI du 24 au 26 novembre au matin, puis dans l'hémicycle du Conseil régional d'Île-de-France pour une séance publique après-midi du 26. Ce colloque est particulièrement bien venu pour au moins deux raisons. Tout d'abord, il associe un laboratoire de recherche et une ONG : cette collaboration s'inscrit dans une démarche plus globale et déjà ancienne.
Le Forum de Delphes et le Largotec travaillent ensemble depuis la création du laboratoire : des chercheurs du Largotec participent aux activités du Forum de Delphes tandis que certains de ses membres sont associés à nos recherches. Des membres du Forum effectuent leurs recherches en vue d'un doctorat au sein du laboratoire et un séminaire commun autour du libéralisme a été organisé en 2007.
Ce choix se justifie par l'objet même de nos recherches : le Largotec a toujours considéré que la gouvernance étant une notion co-produite par des scientifiques et des acteurs politiques, économiques et sociaux ne pouvait être étudiée sans établir des liens privilégiés avec ceux qui en sont les promoteurs et les témoins, critiques ou non, dans le respect des compétences et des démarches de chacun. Refuser la séparation artificielle entre théorie et pratique et nourrir chacune de ces dimensions par l'autre nous paraît la meilleure manière de porter un regard neuf sur la gouvernance comme nouvelle norme de gouvernement. C'est dans cet esprit qu'a été conçu le programme de ce colloque.
Ensuite, la thématique retenue pour ce colloque fait suite à celui organisé en décembre 2007 sur « la gouvernance des sociétés contemporaines au regard des mutations de la normativité », elle en est même une déclinaison. En effet, la société civile peut être considérée comme une des normes impensées de la gouvernance contemporaine. Norme, elle l'est assurément tant elle apparaît incontournable, présente dans tous les programmes de diffusion de la « bonne gouvernance », émanant des instances financières internationales comme de l'Union européenne. La mobilisation de la société civile apparaît ainsi comme un des critères principaux d'acceptabilité des programmes de coopération et une norme de « bon » gouvernement que le Nord diffuse vers le Sud. Impensée, car au fond cette norme est rarement analysée et l'action de la société civile est souvent considérée comme naturellement « bonne ».
Mais qu'est ce que la société civile ? Quel est son statut : concept ou réalité empirique, synonyme de peuple ou d'intérêts organisés, levier pour remettre en cause la puissance publique ou relais de celle-ci ? Tout ces interrogations et d'autres encore seront posées pendant ces trois journées et le statut théorique et pratique de la société civile, au Nord comme au Sud, analysé à travers une multiplicité de terrains et d'angles d'observation. Pour toutes ces raisons, je nous souhaite un excellent colloque !

 
 
Yves Palau, Directeur du Largotec
  • Dates
    Créé le 20 novembre 2008