Vous êtes ici : Accueil FRMembresDoctorants

SODOGODO, Yaya

Doctorant en science politique

Publié le 13 décembre 2018 Mis à jour le 13 novembre 2019
Titre de la thèse : "La place du nudge dans la boîte à outils du gouvernement"

Le nudge signifie littéralement « coup de pouce » et est développé pour la première fois par Thaler et Sunstein dans leur ouvrage de référence : Nudge : Improving Decisions about Health, Wealth, and Happiness . Le nudge se définit comme « tout aspect de l’architecture des choix qui modifie le comportement des individus de manière prévisible sans pour autant interdire aucune option et sans modifier de façon significative leurs incitations financières ». Pour être considéré comme un nudge, le dispositif doit être tel que l’individu reste libre d’éviter facilement et de manière peu couteuse le comportement qu’on cherche à lui faire adopter.
Les autorités publiques, les acteurs privés et les organisations recourent à cet instrument pour améliorer l’efficacité des politiques publiques, leurs offres de prestations ou faire adopter à leur cible des comportements qu’ils souhaitent. En d’autres termes, il s’agit d’une alternative à la contrainte pour une performance accrue des politiques (publiques comme privées).
Dans ce projet de recherche nous montrerons dans un premier temps que le nudge est un nouvel instrument d’action publique aux cotés des instruments classiques (lois, règlements, incitations économiques). En plus de compléter ces derniers, il est facile à mettre en oeuvre, n’engendre pas forcément un coût supplémentaire et provoque plus facilement l’adhésion de ses destinataires du fait de l’absence de contrainte. Dans un second temps, nous montrerons que comme tout instrument d’action publique, le nudge engendre des résistances aussi bien chez les acteurs publics que chez les destinataires des politiques publiques incluant des nudges.

Directeur de Thèse : Fabrice Hamelin

1ère inscription en thèse : 2018