Facs et Labos en lutte

Publié le 16 novembre 2020
teamstrong
teamstrong

Lundi 9 novembre, la Commission Mixte Paritaire a avalisé la LPR contre laquelle nous nous mobilisons depuis un an. La LPR signifie l’augmentation de la précarité dans l’ESR, la réduction des financements pérennes sans qu’aucun recrutement massif, pourtant indispensable pour un ESR exsangue, ne soit envisagé. Globalement, c’est une précarisation toujours plus importante des personnels qui s’annonce. Depuis la CMP, nous savons que les effets de la LPR, déjà catastrophiques, le seront encore davantage puisque la suppression de la qualification par le CNU (pour les postes de PU et dérogation possible pour les postes de MCF) et la constitution de tout “trouble à la tranquillité” des facs en délit passible d’amende et de trois ans d’emprisonnement ont été ajoutés.

Dans le même temps, le passage au tout distanciel sans moyens supplémentaires, sans formation des collègues à l’élaboration de pédagogies adaptées produits des effets délétères sur les personnels d’une part et les étudiant-e-s, d’autre part, alors même que la précarité étudiante fait des ravages.

Durant la semaine dernière, la CP-CNU s’est donc adressé au président de la république pour demander la démission de Frédérique Vidal. A l’initiative des juristes, plusieurs sections CNU ont d’ores et déjà affirmé qu’elles cessaient leurs activités jusqu’à nouvel ordre. D’autres vont être amenées à le faire prochainement. Des Assemblées Générales ont commencé à se réunir - et plusieurs sont prévues en début de semaine prochaine- tandis que l’opération “écrans noirs” a rencontré un écho important (repris dans la presse ici et , par exemple).

Le site UO rassemble les différentes motions qui remontent sur la liste MobESR constituée en janvier dernier. Ce lien amène sur la page recensant chaque prise de position. N’hésitez pas à faire remonter les nouvelles motions en les faisant suivre sur la liste mail MobilisationEmploiESR@framalistes.org et sur l’adresse mail des Facs et Labos facsetlabosenlutte@gmail.com.

Dans ce contexte, des précaires et des titulaires en droit appellent à un rassemblement, mardi 17 novembre à 15h place de la Sorbonne. Nous relayons cet appel via Facebook. Comme dans d’autres secteurs de l’éducation, c’est la grève qui est à l’ordre du jour pour réclamer le retrait de la LPR, des recrutements massifs et des financements pérennes ainsi que des moyens supplémentaires pour affronter le distanciel et soutenir les étudiantes et étudiants. L’attestation dérogatoire permettant d’être “en règle” face à la police est ICI.

Ce sera l’occasion de faire le lien avec le rassemblement prévu contre la Loi Sécurité Globale à partir de 16 heures, Place Edouard-Herriot, à Paris (derrière l’Assemblée nationale), à l’appel notamment de la Ligue des Droits de l’Homme et de nombreux syndicats. Le délit d’entrave pénalisant un grand spectre du répertoire d’action collective sur les facs et les labos montre bien l’articulation qui existe entre LPR et loi Sécurité Globale. Comme le soulignent bien les @étudiantsantilppr, notre combat ne peut pas être cloisonné.

En plus des assemblées générales et des rassemblements partout où c'est possible, il y a urgence à nous réunir à l’échelle nationale pour faire le point sur la mobilisation en cours et sur les perspectives. Nous appelons donc à une réunion nationale en visio le lundi 23 novembre de 18h à 21h qui pourra être l’occasion de faire émerger une structure nationale de mobilisation renouvelée chargée de relayer les luttes locales et de favoriser la coordination des initiatives.

En solidarité,
Pour le comité de mobilisation des Facs et Labos en Lutte

Mailing-list de l'Association Nationale des Candidats aux Métiers de la Science Politique (ANCMSP)

- Envoyer un message sur la liste : diffusion@listes.ancmsp.com
- Charte d'utilisation : http://ancmsp.com/charte-mailing-list
- Se désabonner : envoyer un email vide à diffusion-unsubscribe@listes.ancmsp.com depuis l'adresse à désabonner.

Important : l'association vit de l'ardeur de ses membres actifs, mais aussi des cotisations de tous ! Votre adhésion à l'ANCMSP permet de soutenir nos missions, dont le suivi des recrutements dans la discipline et la gestion de la mailing-list.

Pour adhérer en quelques minutes (merci !) : http://ancmsp.com/adherer
Pour écrire au bureau : bureau@ancmsp.com
Pour consulter nos dossiers et positions : http://ancmsp.com/