Vous êtes ici : Accueil FRPublicationsOuvrages

  • Recherche,

L'intérim

Publié le 23 juin 2008

Un ouvrage de Dominique Glaymann, sociologue au Largotec.

Date(s)

le 23 juin 2008

Résumé
On estime à deux millions le nombre d'intérimaires dont les missions représentent chaque année en France l'équivalent d'environ 600 000 emplois à temps plein.

Parallèle à la montée du chômage de masse et d'autres types d'emplois non durables, l'essor considérable du travail en intérim intervenu depuis le milieu des années 1970 a fait des entreprises de travail temporaire l'un des premiers employeurs privés du pays.

Né comme une forme d'emploi temporaire de remplacement , l'imtérim est devenu un outil de flexibilité auquel la loi a progressivement reconnu un rôle de plus en plus large.

Comment fonctionne le travail intérimaire?Pourquoi un nombre croissant d'entreprises et de salariés y recourent-ils? Est-ce un choix ou une contrainte? Quels effets l'intérim produit-il sur le rapport au travail et sur le mode de vie? Comment expliquer la mutation du système d'emploi dont participe la poussée de l'intérim? Vivons-nous la généralisation d'une instabilité aliénante due à l'explosion sans limites des emplois précaires ou l'émergences d'une mobilité épanouissante faite de transitions choisies?

A propos de l'auteur
Dominique Glaymann est sociologue au Largotec (Laboratoire de recherche sur la gouvernance: territoirec et communication, AEI, université Paris12); Il est aussi chercheur associé au centre Pierre Naville (université D'évry).Il enseigne la sociologie et l'économie à l'université Paris12 Créteil. Il a publié La vie en Intérim Fayard, 2005).