Vous êtes ici : Accueil FRPublicationsLargotec'Infos

  • Recherche,

Largotec'Infos n°17 - Février 2014

Une étape majeure vers la création du Laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt – Paris-Est

EDITORIAL

Une étape majeure vers la création du Laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt –Paris-Est. Le laboratoire Espaces, éthiques et politiques - Institut Hannah Arendt et le Largotec viennent de franchir une étape majeure vers leur fusion par création du laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique-Hannah Arendt-Paris-Est (LIPHA-PE). Toute la journée du 8 janvier dernier, nos deux unités de recherche ont présenté au comité d’experts de l’AERES leur bilan et leur projet. Sans présumer ici le contenu de
l’évaluation dressée par l’agence, plusieurs points saillants ont émergé de cette réunion.
Tout d’abord le dynamisme de nos deux équipes : une quarantaine de collègues et doctorants étaient présents lors de l’assemblée plénière et cette mobilisation a montré l’attachement de tous à nos structures de recherche et à l’ambitieux projet que nous portons.
Les similitudes entre nos deux laboratoires étaient particulièrement visibles lors de cette journée : même revendication d’interdisciplinarité, même volonté de travailler à la frontière des disciplines et de favoriser leurs communications en choisissant des objets de recherches pour lesquels cette démarche apporte une vraie valeur-ajoutée, même souci d’encadrer efficacement nos doctorants.
La complémentarité entre nos deux unités : au-delà de nos fortes ressemblances, nos différences ont également été soulignées, une prévalence science politique et philosophie pratique pour EEP-HA, une prévalence science politique-droit-économie-sociologie pour le
Largotec. Si c’est bien la science politique qui nous réunit, l’interdisciplinarité se trouvera renforcée au sein de notre futur laboratoire commun.
Le soutien des universités Paris-Est Créteil et Paris-Est Marne-la-Vallée : si toute visite de l’AERES est ponctuée par une réunion avec les tutelles des unités de recherche, elles furent à cette occasion particulièrement mobilisées avec le soutien effectif du président de l’UPEM et des deux vice-présidents à la recherche de nos deux établissements. Ils ont pu
ainsi montrer leur implication dans le projet de création du LIPHA-PE.
L’implication de nos doctorants constitue un autre point commun entre nos deux laboratoires et elle a été soulignée à de nombreuses reprises, en réunion plénière et lors des entretiens dédiés, par les intéressés euxmêmes qui ont notamment souligné l’intérêt que revêtait le séminaire commun d’encadrement doctoral.
La journée du 8 janvier 2014 a donc constitué une étape importante dans la mise en oeuvre de notre projet. Ce n’est pas la dernière puisqu’il nous reste encore avant le 1er janvier 2015 à matérialiserdavantage notre fusion. Le séminaire commun qui a débuté le 14 janvier et qui se poursuivra toute l’année en fournit le volet scientifique.
Parallèlement, nous devons préparer la mise en place de nos mécanismes de gouvernance, tels qu’un conseil de laboratoire et des statuts communs. 2014 sera donc un bon cru puisqu’en parallèle à la structuration de notre recherche, nous allons opérer celles de nos formations pour préfigurer la future école internationale d’étude politique-administration et échanges internationaux.

Yves PALAU, directeur du Largotec
Eric FIAT, directeur d’EEP-HA 
  • Dates
    Créé le 6 février 2014