Vous êtes ici : Accueil FRManifestationsColloques

  • Recherche,

Les conséquences de la crise financière pour les collectivités territoriales

Publié le 14 janvier 2013 Mis à jour le 18 décembre 2017
Enseignant
Enseignant
Date(s)

le 7 juin 2013

Colloque des 6 et 7 juin 2013 à Montpellier
Lieu(x)
Pierrevives,
Cité des savoirs
907 avenue du Professeur Blayac
Montpellier

Le Largotec (EA 4388), le Conseil général de l’Hérault et l’IPAG de l’Université Montpellier 1, ont organisé les 6 et 7 juin 2013, en partenariat avec le CNFPT, la Société Française de Finances Publiques et la Casden, un colloque sur les conséquences de la crise financière sur les collectivités territoriales

Thème du colloque 
Les collectivités territoriales affrontent 2013 sous la double "contrainte" de l'acte III de la décentralisation et de la restriction de leurs ressources financières. Quelles en sont les conséquences pour la mise en oeuvre de leurs missions? Tel est l'objet du colloque organisé les 6 et 7 juin 2013 à Montpellier

Contributions du colloque disponibles sur :
http://finances.locales.free.fr/index.html

La problématique du colloque
En affectant le secteur bancaire dans son ensemble et en se prolongeant par une crise des dettes souveraines en Europe, la crise financière a eu des répercussions importantes sur l’activité économique internationale.
Elle a profondément rebattu les cartes des réseaux de financement public, notamment celui des collectivités territoriales.
En France, avec l’effondrement d’un des principaux établissements financeur des collectivités (banque Dexia) ce sont à la fois les sources de financement à court terme mais aussi à long terme, avec la mise en œuvre prochaine des nouvelles réglementations financières (ratios de liquidité de Bâle III), qui sont remises en question.
Nos voisins sont également confrontés à des difficultés de financement. En témoignent les récents appels de la Catalogne au Fonds de Liquidité Autonome destiné aux régions espagnoles n’ayant plus accès aux marchés financiers.
Ces évolutions donnent une actualité nouvelle à un débat ancien : le respect du principe de libre administration des collectivités territoriales françaises.
Ce dernier est-il compatible avec un élargissement des compétences des collectivités concomitant avec une raréfaction de leurs ressources financières ?

Contact :
Philippe Frouté :