Vous êtes ici : Accueil FRDoctoratThèses en cours

Coopération décentralisée française : enjeux et perspectives pour le développement local en Haïti

DUPENOR, Pierre Négaud

Publié le 1 janvier 2014 Mis à jour le 1 janvier 2014
Titre de la thèse : Coopération décentralisée française : enjeux et perspectives pour le
développement local en Haïti

Problématique : 
La coopération décentralisée est devenue une pratique de plus en plus courante en Haïti à l’instar des autres modes classiques de coopération internationale. Les collectivités territoriales haïtiennes cherchent davantage à établir des relations à l’international, à travers notamment la coopération décentralisée en vue de remédier aux problèmes liés à l’absence de services techniques pérennes et l’insuffisance de recettes fiscales qu’elles confrontent. À cet égard, les collectivités territoriales françaises constituent la figure de proue d’une nouvelle catégorie d’acteurs non négligeables du dispositif humanitaire en Haïti en ce sens qu’elles accompagnent les collectivités territoriales haïtiennes dans la mise en place d’une politique publique de développement local, à travers une démarche d’autonomisation, de "capabilisation" et de responsabilisation en matière de gouvernance territoriale. Aussi, convient-il de souligner que la France représente le premier pays à avoir mis en place des actions de coopération décentralisée en Haïti, et actuellement, celui comptant le plus de projets de ce type dans le pays.

Cette thèse se propose entre autres objectifs, de mesurer l’impact de la coopération décentralisée franco-haïtienne sur le développement local en Haïti ; connaître les enjeux que présente cette coopération pour les collectivités territoriales françaises ; décrire les mécanismes de mise en place et les pratiques de cette coopération afin de déterminer en quoi elle constitue une politique publique de développement local. Cette recherche s’alimente d’une approche transdisciplinaire mutualisant les analyses juridique, politique et sociologique de l’action publique locale et les relations internationales. En outre, elle s’inscrit dans une démarche méthodologique mixte incluant les méthodes qualitatives et quantitatives ainsi que leurs techniques respectives de collectes de données.

Cette thèse part de l’hypothèse que les communes haïtiennes bénéficiaires d’une coopération décentralisée française présentent un état de développement plus avancé que celles qui ne bénéficient d’aucune coopération décentralisée.

1ère année d'inscription : Octobre 2013

Co-Directeurs : Christine HOUTEER et Yves PALAU